Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 18:38

 L’ingérence, c’est quand  ’On’ vous dit ce que vous devriez faire, ou pour quelle raison ou dans quel but vous devez agir. L’ingérence religieuse se fait quand les prélats veulent interdire ou contrôler nos actions sous le prétexte de raisons morales, raisons morales toujours basées sur une idéologie religieuse, bien entendu sans consistance puisque la base de cette idéologie n‘est qu‘une croyance non prouvée. Par exemple, interdire l’IVG, ou l’utilisation des préservatifs, ou encore interdire les mariages homosexuels, et l’adoption par les homosexuels. L’ingérence du Vatican se fait par le moyen des religieux enrôlés dans tous les pays, que le Vatican dépêche dans le monde où bon lui semble pour maintenir son contrôle sur les simples (d‘esprits) qui lui rapportent des millions d‘euros lors des quêtes ou dons, qui sont bien sûr soustrait des caisses de nos propres États.

 
Le droit d’ingérence est occasionnel. Au plus il doit durer le temps d'une dictature quand les droits de l'homme sont bafoués. Mais ce n’est pas une ingérence perpétuelle. Auquel cas c’est de la gouvernance.


 L’ONU est une organisation politique du monde, à la fois démocratique et laïque puisque toutes les nations sont représentées.


 Le Vatican a également un rôle d’observateur ayant droit de vote à l’ONU depuis de nombreuses années, alors qu‘il n‘est même pas considéré comme un État membre par l‘Organisation des Nations Unis (voir la liste des états membres sur le site de l‘ONU.). Du point de vue laïc, le Vatican n’a aucun droit de promouvoir ses idées au niveau politique, puisque la laïcité c’est la séparation de l’État et de la religion. Donc pas plus au niveau de chaque pays, qu’au niveau mondial, les églises n’ont le droit d’intervenir dans la politique. Les despotes et théocrates, ne représentent qu'eux mêmes, leurs propres idéologies, et pourtant ils ont la même voix à l'ONU que les représentants de peuples de dizaines de millions voire d'un milliard d'habitants (l'Inde). C'est particulièrement inique. Le pape représente Jésus, un homme mort (s‘il est ressuscité, que le Vatican le démontre!), alors que nous tous sommes bien vivants. Si l’ONU est une organisation politique laïque, alors les théocraties n’ont aucun droit de représentation dans cette assemblée. Le Vatican doit en être évincé, et pour être juste les théocraties musulmanes également, ainsi que les dictatures de tout acabit.  Du point de vue de la laïcité, le Vatican ne doit jouer aucun rôle à l’ONU, aucun droit de vote ne doit lui être accordé, aucune faveur ni dérogation spéciale. Le Vatican c’est l’Inquisition, ce sont les bûchers.


 Les effets non égalitaire de la double nationalité:  Prenez deux pays, Fragne et Allemance, peuplés chacun de trois habitants. Le premier a les citoyens André, Bérénice, et Charles, et le second les citoyens Charles, Didier, et Élise. On voit que Charles a une double nationalité, et donc il va voter pour élire le président de ses deux pays qui vont le représenter aux yeux du monde. Cette personne a deux représentants. Il y a au total cinq habitants dans les pays Fragne et Allemance mais il y a six bulletins de vote, les deux pays ont plus de voix que d‘habitants. Et les idées de Charles sont donc plus représentées que les idées des autres habitants, ce qui est inéquitable. Les catholiques ont par un procédé identique grâce au Vatican une double représentation. Sans compter que le Vatican est un quasi État dont le représentant est élu par des gens qui pour la plupart ont une double nationalité, les cardinaux électeurs. En Démocratie chaque personne a une seule voix. « Une personne une voix » est le principe démocratique. Les catholiques ont une double voix dans le monde à l’ONU, celle de leur propre pays et celle du Vatican, c’est inéquitable. Cela doit changer dans un monde qui se veut démocratique, et en tout cas pour une ONU démocratique. Un catholique italien, par exemple, est représenté à l’ONU par l’Italie et le Vatican, ce qui n‘est pas le cas d‘un athée français ou autre.


 Le Vatican n’est pas un État, il pourrait éventuellement être considéré comme une ONG. Mais dans ce cas toutes les faveurs que les gouvernements occidentaux lui accordent doivent être revue à la baisse, il doit être traité comme les autres ONG mondiales. Que d’argent économisé et mieux placé! 

 Le Vatican: imaginez les milliers d’ONG de par le monde chacune dans un palais, Médecins Sans Frontière, Croix Rouge, etc.., est-ce que ça ferait sérieux?


 Depuis des milliers d’années les humains dépensent des fortunes sans aucune raison dans leurs mégalomanies religieuses. La religion contrairement à ses idées moralisatrices basées sur un système infondé, fait l’apologie de l’antagonisme. Il y a pourtant mieux à faire qu‘à promouvoir les divergences d‘idées, il y a bien mieux à faire qu’à promouvoir la certitude dans sa propre opinion et l‘inanité de celle des autres...  Le Vatican et toutes les religions font cela en prétendant chacune dans son coin que seules leurs idées sont valables. Le Vatican affirme que toutes les religions ont droit d'exister, mais que seule sa religion est la bonne. Imaginez ce que disent les autres religions...


 Il y a deux types de vérités possibles, les vérités de définition, et les vérités de description. Les vérités de définition sont artificielles et nous les bâtissons nous-mêmes, par exemple 2 + 2 = 4. Les vérités de description sont impossibles car nous sommes incapables d’aller jusqu’au bout de n’importe quelle description. La description de l’univers est impossible. Prétendre détenir la vérité à ce sujet est absurde. Les croyants voudraient nous imposer leurs convictions comme si elles étaient des vérités absolues. Ils font de la propagande alors que les scientifiques, les rationalistes, posent des arguments pour des hypothèses, rien de plus. La Vérité ne s’impose pas puisque personne ne la connaît, mais des infimes parcelles de cette Vérité globale se découvrent constamment. Et celui qui pense en avoir découvert une mince partie doit présenter modestement ses arguments au monde et supporter les critiques.


 Le Vatican a fait tout un laïus (http://eucharistiemisericor.free.fr/ethique.php) sur une supposée loi morale naturelle. Affirmer qu’il y a un dieu alors qu’on ne peut le prouver est un mensonge, surtout quand on monte toute une fable à partir de cette hypothèse (la bible). Si c’est un mensonge, c’est immoral. Si la loi naturelle pousse à la moralité, peut-être qu’il faudrait commencer par ne pas mentir soi-même. Pour les faibles d’esprits, il suffit de leur dire qu’il y a peut-être un dieu donc qu’il vaut mieux être prudent dans son comportement, de la même façon qu‘on dit « fait attention il y a peut-être des serpents sur ce sentier ». Il vaut mieux avoir une conduite morale qu’immorale, c‘est en tout cas plus productif globalement. Il n’est pas nécessaire d’affirmer quelque chose qu’on ne peut prouver, ça c’est immoral puisque c’est un mensonge, dont les gens d’ailleurs finissent presque toujours par se rendre compte et ça c‘est improductif. Avoir une conduite morale uniquement parce qu’un dieu vous surveille et vous le commande n’est pas méritoire, il vaut mieux le faire sans autre raison que la sienne propre. (Et je ne gloserais pas sur la prétention extraordinaire de se prendre pour une entité exceptionnelle, l‘image d‘un dieu pas moins!)

 
La morale n’est pas immanente à l‘homme, elle est un concept humain. C’est surtout un souhait provenant du besoin de bien-être que l’on a pour soi, que l’on désire pour sa famille et ses proches, et que l’on étend aux êtres qui sont nos semblables, les humains, puis les mammifères, puis les êtres qui nous sont sympathiques, et enfin à toute la vie dans son ensemble. Le respect est un principe identique. L’immoralité est le principe inverse qui est simple à construire, puisque la surpopulation humaine locale, qui a toujours existé, entraîne les conflits. N’importe quel animal se conduit comme les humains, la fourmi ou l‘éléphant, il n’y a pas besoin de conscience de soi pour produire ces types de conduite. L’avantage et le gros désavantage de la conscience de soi associée à l’intelligence, c’est qu’elles permettent d’amplifier ces conduites, aussi bien ce qu’on appelle le bien que le mal. La conscience ‘morale’ est en fait la conscience de la moralité, la moralité s’acquiert, elle est le plus souvent induite par mimétisme, mais si elle n’est pas enseignée, c’est-à-dire construite méthodiquement chez l‘enfant, elle ne sera pas renforcée. C’est le problème causé par ceux qui pensent que la morale est immanente à l’homme, avec eux il n’est pas nécessaire d’instruire à la morale. Sur une surface réduite, limitée, comme la planète Terre, la densité de population s‘accroissant, le moindre mouvement dérange le voisin. Cent personnes peuvent foutre le bordel sur la planète par la terreur, alors que cent personnes ne parviendront jamais à résoudre les problèmes de famines d’un milliard d’humains. Nous sommes voués à nous entendre ou à disparaître. La Bible préfère la seconde solution, l‘apocalypse… C’est avec ce genre d’idées que le Vatican a voix aux affaires du monde à l’ONU.


berlherm

Partager cet article

Repost 0
Published by berlherm - dans Rationalisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de berlherm
  • Le blog de berlherm
  • : Rationalisme et Universolisme. Méthode du rationnalisme. Qu'est l'universolisme opposé au créationnisme? Le fonctionnement de la pensée, de la perception, etc.. Méthode de recherche.
  • Contact

Recherche

Liens