Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 19:36

Évolution ne signifie pas progrès. L’espèce humaine en est la preuve flagrante. Au début de l’humanité, les malheureux de notre espèce se comptaient par milliers tout au plus, aujourd’hui ils se comptent par milliards. Au temps de Malthus (1798 pour son « Essai sur le principe de population ») il pouvait y en avoir un milliard, au pire puisqu‘il n‘y avait qu‘un milliard de terriens à l‘époque. Pourtant, à part les débiles et les salopards, ne sommes-nous pas tous d’accord pour dire qu’un malheureux est un malheureux de trop?



Le progrès général de l’humanité ne peut se mesurer que par la diminution du nombre de malheureux sur l’ensemble de la planète. Ce n’est pas en ne comptant que les favorisés qu’on doit s’enorgueillir de nos progrès. Les progrès dont se vantent certains humains sont techniques uniquement.


Si nous sommes les animaux les plus puissants de la Terre, nous sommes aussi les plus dangereux pour la vie dans son ensemble.


Il y a toujours eu surpopulation humaine locale, c’est pour cela que nous avons fini par nous répandre sur toute la planète. Si nous avons recouru à l’élevage et à l’agriculture, c’est encore pour pallier à la surpopulation locale. Où aller quand tout les territoires alentours sont occupés? L’agriculture et l’élevage sont ensuite devenus intensifs parce que c‘est plus facile que de combattre, et maintenant on veut nous imposer les OGM. Je ne suis pas contre, mais a quoi tout cela sert-il? À produire plus d’humains! Donc plus de malheureux!


Les méthodes pour gérer le surplus d’hommes sont simples et drastiques: épidémies, famines, guerres… Est-ce pour montrer notre suprême intelligence que nous laissons faire la nature? Pour être libre il faut se diriger. Nos gouvernants sont-ils cons à ce point pour ne pas avoir entendu le message de Malthus il y a 200 ans? La population mondiale a été multipliée par sept pendant ce court laps de temps, et on nous annonce tranquillement que nous devrions atteindre un chiffre de dix milliards avant la stabilisation de l‘espèce…


Si nous sommes une société, alors nous sommes associés. Dans ce cas pourquoi les femmes introduisent-elles des associés dans l’entreprise humaine sans en demander l‘autorisation? Par habitude bien sûr… Pourquoi ont-elles seules, le droit de vie donc de mort sur des humains, leurs enfants, alors que les droits de l‘Homme interdisent ce pouvoir?


Faire un enfant ne peut être une liberté, c’est une perversion, puisqu’elle met en jeu la vie d’un autre être humain sans son consentement. En faisant des enfants vous réduisez le territoire à se partager entre humains et donc vous diminuez votre liberté (ça c'est votre problème), mais surtout vous diminuez la mienne sans me demander mon avis. Et je ne crois pas que vous ayez demandé l'avis de vos enfants. Le territoire n'est pas constitué que de terrains, mais de l'eau potable et de l'air respirable.


Mesdames, attention! Quand vous dites que votre corps vous appartient n'oubliez pas alors que vous prenez l'entière responsabilité de la surpopulation et des problèmes qui en découlent comme la pollution, les guerres, etc...


Nous sommes des animaux sur le plan physique, mais nous sommes l‘espèce dominante car intellectualisée. Notre artificialité n’a pas encore été suffisamment prise en compte par les lois.

Si vous faites trop d’enfants vous prenez à vos descendants le droit d’en faire, car un jour où l’autre cet absence de contrôle des naissances se soldera par un dictat gouvernemental, et ça n‘est pas de l‘équité.


Diviser la population par deux c’est diviser la pollution, le nombre de morts, la misère, la famine...


Le travail sert uniquement à répartir les richesses et surtout à occuper les gens, car la production actuelle (2009) et à venir, est partout de plus en plus automatisée. Donc à quoi sert de mettre les gens au monde si c'est uniquement pour les occuper à vivre et à se répartir les aliments qui les font vivre? Et je ne parle pas des centaines de millions de fonctionnaires qui servent à gérer les gens.


C'est la société qui engendre les gens. L'humain étant supposé intelligent, et le gouvernement représentant la société est humain également, il doit donc savoir ce qu'il fait en mettant des enfants au monde. Chaque humain est coopté par la société. La société lui doit la vie qu'elle lui a donnée. A moins que chaque humain soit considéré comme une toupie qu'on lance. Alors on serait plutôt dans une jungle avec sa loi ("les lois de la nature"), que dans une société humaine. Si c'est le cas il faut arrêter de se vanter de notre humanité.


Réchauffement planétaire: Si l'univers est déterministe, et c'est plus que certain, alors nous ne sommes pas "responsable" du réchauffement de la planète. Si nous sommes plus de 7 milliards d'humains en 2009, c'est probablement dû au réchauffement planétaire, car la vie est un état de la matière intermédiaire entre le solide et le liquide, et nous faisons partie de l'entropie générale. La vie est un gisement qui s’accroît quand les conditions sont favorables, d‘où notre besoin de réchauffer la planète. Que les humains soient le système de vie prépondérant sur cette planète est un résultat de l'évolution. Il est probable également que, quand la planète subira un refroidissement, nous nous accuserons nous-mêmes d'en être responsable. Nous aimons croire en nos facultés grandioses...


Le libre arbitre n’existe pas pour un rationaliste universoliste qui a suffisamment cogité à la question. Mais nous avons des fonctionnalités qui font de nous une espèce et des individus presque libres. Il faut en profiter, mais pour cela nous devons savoir et surtout transmettre à tous la connaissance de notre fonctionnement « technique ». La surpopulation nous gêne de plus en plus aux entournures, la boîte de sardine Terre n’augmente pas de volume. Il faut gérer la population humaine sur chaque planète, Terre, Mars ou autre… Sur la Terre c’est urgent.

Berlherm

Partager cet article

Repost 0
Published by berlherm - dans Rationalisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de berlherm
  • Le blog de berlherm
  • : Rationalisme et Universolisme. Méthode du rationnalisme. Qu'est l'universolisme opposé au créationnisme? Le fonctionnement de la pensée, de la perception, etc.. Méthode de recherche.
  • Contact

Recherche

Liens